Je dédie l’ensemble de ce travail à mon ami et regretté Denis Lemaire.

  Il a été  celui qui m’a initié et lancé dans le monde du couteau fermant.

 

 

 Le prestigieux titre de « Meilleurs Ouvriers de France »

n’est pas la finalité de ce concours  

 mais bien le début d’un travail destiné à le servir.


T5

         Un ensemble de trois pièces doit-être présenté :

                  Deux pièces sont imposées  dont une avec son prototype démontable.

                   Le jury peut  ainsi vérifier le savoir faire et l’aptitude du candidat à surmonter

                   des difficultés particulières et incontournables.  

                   La troisième pièce est libre. 

                   Le coutelier doit alors faire preuve d’innovation, d’originalité et de technique .

                   Il affirme sa maîtrise et ses connaissances acquises durant son parcours coutelier.

Session 2004

Couteaux de poche 

BARRE 
 
BARRE 
 
BARRE
 
Image description or alternate text.

 

BARRE

La sobriété prend place et s’impose.  

            Couteau style années 50, sa forme et ses lames traditionnelles rappellent cette époque.  

             L’onglet de type nogeantais sur la grande lame lui donne une touche de distinction.

    Quelle particularité  présente-t-il ?

             Vous allez vite vous en rendre compte car il a été conçu pour un gaucher, option que je n’ai pas encore rencontrée.  

             Toute la conception tient compte de cette inversion de l’usage.

               Cette particularité tend de nombreux pièges , car au cours de la fabrication tous    

                                                  les gestes doivent être retenus et inversés.

              Pour des raisons de solidité il est muni de mitres. 

              Un cure-oreille et un cure-dent sont logés sous les mitres arrières. 

              Aucun artifice de guillochage pour masquer d’éventuels défauts.

              La grande lame se verrouille avec un système « liner-lock » .

 

T5

BARRE
BARRE
BARRE

Douceur et délicatesse

                Couteau plat et féminin par excellence réalisé en écaille de tortue dont le toucher inimitable convient à mon avis parfaitement à la sensibilité féminine.

Cette matière naturelle, si délicate et si difficile à apprivoiser,  me semblait toute désignée.

                Les mitres et les platines sont en maillechort , ce métal prendra avec le temps sa fameuse patine dorée.  Soucieux de la cohérence de ma réalisation et de la rareté des  matières mises en œuvre, j’ai opté pour une alliance de matériaux .

                 Ce souci s’exprime notamment par la présence d’une feuille d’or sous l’écaille pour

rehausser son contraste et donner une sensation de chaleur à ce petit compagnon.

T5Pièce libre

 
BARRE 
 
BARRE 
 
 
BARRE 

Avec un style plus élancé que le multi-lames, je le destine pour les dîners en ville.

Par cette création je souhaiterai réhabiliter l’usage d’un couteau luxueux digne d’être utilisé

        au restaurant.  L’ivoire et l’écaille ayant été employées pour la réalisation des modèles

imposés , il me restait la nacre, autre matière noble et naturelle.

Cette nacre dorée que je réservais pour un couteau d’exception me semblait maintenant toute indiquée.

Chacune des lames joue un rôle lors du repas ( lame à fruit , lame à démuseler ).

J’y ai rajouté un tire-bouchon car c’est une pièce dont j’affectionne la réalisation

et  je remercie au passage le coutelier qui m’a montré son tour de main.

Le verrouillage de la grande lame se fait avec un cran à pompe.  Les mitres et les platines sont

d’une seule pièce.  La petite dimension de mes plaquettes de nacre m’a conduit à placer une mitre

intermédiaire, donnant du même coup de la rigidité à l’ensemble au niveau du tire bouchon.

    

T5

Session 2007

 Couteaux de chasse

BARRE 
BARRE 
BARRE 

       Sa forme élancée cache la puissance de ce couteau .

 Les doubles émoutures donnent un effet de finesse en dissimulant la forte épaisseur de la lame.

Le manche est aux mesures de ma main, des mitres bloquent mes doigts vers l’avant et ma

paume vient en butée sur l’arrière, aucun risque de glisser vers le tranchant. 

N’oublions pas qu’il est une arme destinée à mettre à mort un gibier,  même s’il est peu probable qu’il accomplisse un jour cette tâche.                                                                            

T5

 
BARRE           
BARRE 
 
 
BARRE   
 
BARRE 

Pour ma part, je n’ai encore jamais vu trois différents systèmes de verrouillage sur un même couteau.

      J’ai donc décidé d’apporter cette option à l’inventaire des modèles déjà existants.

      Les dimensions et les trois lames imposées déterminent déjà une pièce massive et robuste, chose logique pour un couteau de chasse.

J’ai dû combiner le placement des axes et la forme de chacune des pièces afin d’obtenir

un couteau cohérent capable de contenir ces trois systèmes

( pompe , levier à came et « liner-lock »).

 L’axe des lames et les côtes sont vissées, les platines trempées, ainsi l’ensemble peut

 facilement être démonté et remonté sans dommage .

       La grande lame vient s’arrêter sur une butée afin de protéger son tranchant.

       La scie et la lame à éviscérer viennent en butée sur leur partie avant.

grande lame : cran à levier        lame à éviscérer : liner-lock        scie : cran pompe arrière

T5

                                                     Pièce libre                                                                                 

BARRE           
BARRE 
 
 
BARRE   
 
BARRE 

 

                             Couteau raffiné et utile, destiné à la chasse du petit gibier.

                             Ce modèle est inspiré de ceux de la fin du XVIIIème siècle.

                             Il regroupe des astuces et des méthodes employées à cette époque.

 Il n’est cependant pas une copie, mais bien une interprétation personnelle destinée

 à surmonter des difficultés accumulées pour ce concours .  

Je souhaite par cette démarche conserver les gestes de couteliers disparus dont la

maîtrise et l’ingéniosité nous feront toujours rêver.

      Je garde avec moi le souvenir d’un instant de plénitude ressenti une fois ce travail accompli. 

Aujourd’hui, il faut nous intéresser d’avantage à cette prestigieuse coutellerie et valoriser ce patrimoine.

Descriptif : Couteau six pièces avec:

   – une grande lame à cran d’arrêt

        (une fois ouverte elle se déverrouille en ouvrant la lame à éviscérer à 90°)

 – une lame à éviscérer

    – un crochet à viscères

    – une petite lame

    – un sifflet au son aigu

    – un tire-bouchon caché sur le dos